Rechercher

Deauville et Bourg-en-Bresse : tout en finesse !

Le mois de mai se terminait sur les rendez-vous nationaux de Deauville et internationaux de Bourg-en-Bresse. Avec des enjeux différents pour chaque cheval, la cavalerie a su relever les défis qui l'attendait. Bilan des courses...



Le concours national de Deauville était l'occasion de voir ce que nous réservaient nos dernières recrues : Buggy des Brulins et Ancre de Chine.

Le premier, fils d'Untouchable M, a réalisé deux parcours sans faute dans des épreuves préparatoires et Pro 2 Grand Prix. La deuxième est une fille d'Ugano Sitte et petite-fille de Rêve d'Elle. À l'image de son camarade, c'est sans pénalité qu'elle est sortie d'un parcours labellisé Pro 2 Grand Prix.


Pour Velleda du Criolo, l'enjeu était à la préparation du CSIO de Lisbonne qui approche. Avec "un très bon sans faute", la jument terminait dixième d'une épreuve Pro 2 Grand Prix en s'étant "vraiment très bien" comportée.

Beautiful d'Isky s'est quant à elle classée dans une épreuve de vitesse Pro 3 grâce à son joli parcours clair.


Nous avons aussi profité de Deauville pour sortir nos chevaux de commerce et ainsi envisager les quelques potentiels "futurs chevaux d'avenir". C'est sous la selle de notre cavalier Ludovic Rias que Next Hope Z, Scyrus du Plain, Aylite de l'Hautil ont évolué sur des cotes oscillant entre 1m25 et 1m40. De très bons comportements qui nous laissent imaginer de plus belles échéances.


Le week-end dernier, l'écurie Boulanger TCR clôturait ce mois de mai par un CSI 4* à Bourg-en-Bresse.

Vaya de Lacke à l'honneur ! Elle a fait toute la fierté de l'équipe en cumulant deux victoires sur des épreuves 4* au chronomètre (1m40). Elle a notamment été sacrée "Meilleur cheval du concours" de cette édition 2018 du CSI 4* de Bourg-en-Bresse. La très rapide petite-fille d'Alligator Fontaine continue sur sa lancée et ne manque pas de conserver son statut !


De "gros progrès visibles" pour Beautiful d'Isky qui a terminé sans faute dans une épreuve de vitesse réservée aux jeunes chevaux de sept ans. Pour sa première participation à une finale de ce label, elle n'a pas démérité face aux difficultés du parcours et confirme, en dépit des huit points écopés en piste, tout le bien que l'on pensait d'elle.


En pleine préparation pour le CSIO de Lisbonne, Uranus d'Omonville abordait l'épreuve 4* à 1m40 comme un tour de travail : ayant "très bien sauté", il s'est classé douzième. Dans le Grand Prix, il joue de malchance et récolte huit points de pénalité. Rien qui ne déçoive vis-à-vis de ce fils de Muriesco du Cotentin qui s'est "très bien comporté" et dont l'attitude est "vraiment très motivante".


En tant que parrain de l'association Regar2moi, Clément a pu profiter de l'évènement 4* pour faire la rencontre de son filleul Adrien. Un enfant "plein d'énergie, bien entouré, que l'on attend de revoir avec impatience en concours ou aux écuries."

Un compte-rendu positif pour l'écurie BTCR d'ores et déjà sur la route en direction du Portugal où se courra le CSIO 3* de Lisbonne pour Volupté de la Jarthe, Velleda du Criolo et Uranus d'Omonville.


© Séverine Moronval